15 juin, Journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes aînées

La FAAFC se joint à des milliers d’organismes à travers le monde afin de souligner la Journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes aînées. Le 15 juin est l’occasion de dénoncer les souffrances dont peuvent être victimes les aînés en situation de vulnérabilité.

elder 1425733 1920

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'est-ce que la maltraitance des personnes âgées?
La maltraitance des personnes âgées consiste en un acte unique ou répété, ou en l’absence d’intervention appropriée, dans le cadre d’une relation censée être une relation de confiance, qui entraîne des blessures ou une détresse morale pour la personne âgée qui en est victime (Organisation mondiale de la santé, Maltraitance des personnes âgées, 2011).
Elle peut ainsi prendre plusieurs formes, y compris:

  • l'abus financier,
  • les violences physiques, psychologiques ou sexuelles,
  • l'abandon ou la négligence,
  • l'atteinte grave à la dignité,
  • le manque de respect.

Qui sont les abuseurs?
La plupart du temps, les victimes d’abus connaissent la personne qui les maltraite. Il s’agit souvent d’un membre de la famille, d’un proche, d’un ami ou d’un voisin, ou de toute autre personne qui s’occupe des besoins fondamentaux de la personne aînée. Les études sur la maltraitance des aînées révèlent que les situations les plus fréquentes de mauvais traitements à domicile sont celles qui impliquent un membre de la famille, soit un enfant adulte ou un conjoint.

Pourquoi les aînés sont-ils maltraités?
Toute personne peut devenir victime d’abus, peu importe son âge, sa capacité mentale, sa culture, sa situation socioéconomique et familiale, etc. Cependant, les personnes aînées sont susceptibles d’être victimes de diverses formes d’abus en raison des facteurs de risques plus élevés au sein de cette population.
Parmi les facteurs de risques identifiés auprès de cette population, notons:

  • L’état de la santé mentale et physique de la victime pouvant influencer sa sécurité personnelle;
  • La cohabitation et la dépendance (souvent financière) de l’abuseur potentiel;
  • Le sexe. En effet, même si les hommes âgés courent le même risque d’être victimes de violence que les femmes, dans certaines cultures ou générations où les femmes ont un statut social inférieur, les femmes âgées courent un risque plus élevé de négligence par abandon lorsqu’elles perdent leur mari et sont dépossédées de leurs biens.
  • Les antécédents de violence familiale. Il se pourrait que les enfants adultes ou conjoints marqués par de longs antécédents de violence familiale puissent se venger d’un parent.
  • L’isolement social des personnes aidantes (membre de la famille ou proche) s’occupant de la personne âgée, en l’absence de soutien social et de répit adéquat représente un facteur de risque important à l’abus (involontaire).

Source:  Trousse d’animation et d’activités - Sensibilisation et prévention sur l’abus envers les personnes aînées de la FAAFC et OSM-8 juin 2018

maltraitance question

 

Les personnes aînées ont le droit de vivre dans la dignité, en sécurité et sans aucune forme d'abus, c’est l’affaire de tous!

Ressources :
Outil de la FAAFC

Webinaire présenté par la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées

Sites internet

Imprimer